Aller au contenu principal
nach oben

Willkommen beim HBBöV

Sprungnavigation

Von hier aus können Sie direkt zu folgenden Bereichen gelangen:

Hauptnavigation Alt+1 Inhalt Alt+2 Kontakt Alt+3 Suche Alt+5

Frequently Asked Questions

Conditions d’admission

Est admise à l’examen final toute personne qui, selon le règlement d’examen (ch. 3.31):

  1. est titulaire d’un diplôme fédéral de formation de niveau secondaire II ou au moins d’une qualification équivalente;
  2. peut justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 2 ans après la fin de sa formation au sens de la lettre a) par l’exercice d’une activité dans l’administration publique ou dans une entreprise proche de l’administration;
  3. a acquis les certificats de modules requis ou dispose des attestations d’équivalence nécessaires

Si vous avez obtenu une autorisation provisoire, tous les documents nécessaires (par ex. certificats de modules en attente) ne sont pas encore disponibles. Pour toute question à ce sujet, veuillez contacter le secrétariat des examens.

En ce qui concerne la pratique professionnelle (ch. 3.31 let. b du règlement d’examen), est prise en compte la période d’activité dans une administration publique ou une entreprise proche de l’administration après la fin de la formation (c’est-à-dire que le temps d’apprentissage n’est pas pris en compte) jusqu’au moment de l'examen (en général en juin).

Une entreprise est considérée comme proche de l’administration (ch. 3.31 let. b du règlement d’examen) si elle remplit au moins deux des critères suivants:

  • la participation des pouvoirs publics est d’au moins 50%;
  • l’entreprise accomplit des tâches publiques ou remplit un mandat de service public;
  • l’entreprise est un établissement de droit public;
  • l’entreprise est une organisation à but non lucratif ou elle propose principalement des activités de conseil et de soutien aux pouvoirs publics.

L’activité au sein d’une autorité ou une activité politique comparable pendant au moins deux ans est assimilée globalement à l’activité exercée au sein d’une entreprise proche de l’administration. En outre, la période de service militaire (école de recrues, cours de perfectionnement/service militaire pour les grades supérieurs, mais pas les cours de répétition) est prise en compte à hauteur d'un cinquième du temps.

En cas de doute, une décision préliminaire contraignante du comité de la commission chargée de l’assurance qualité sur la réalisation des différentes conditions d’admission requises pour l’examen professionnel fédéral peut être obtenue moyennant le paiement d’une taxe de CHF 100.–.

La demande doit être adressée au secrétariat des examens, accompagnée des documents nécessaires.

Taxes

Les frais pour l’examen professionnel s’élèvent à CHF 1800.-.

Les coûts des cours préparatoires et pour l’obtention des certificats de modules sont fixés par les prestataires de formation respectifs.

Pour les diplômés de l’examen professionnel fédéral, 50% des coûts des cours préparatoires sont pris en charge par la Confédération dans certaines conditions (informations sur les contributions fédérales).

Conformément au règlement d’examen (ch. 4.2), l’inscription peut être retirée jusqu’à 10 semaines avant le début de l’examen final. Un retrait à une date ultérieure n’est possible que sur la base d’une excuse valable (ch. 4.22), à savoir:

a) maternité ou paternité;
b) maladie ou accident;
c) décès d’un proche;
d) service militaire, de protection civile ou service civil imprévus.

Le retrait doit être communiqué sans délai et par écrit au secrétariat des examens, assorti de pièces justificatives.

Les taxes d’examen déjà acquittées sont remboursées conformément à la réglementation sur la participation aux frais.

Compensation des inégalités

Travail de projet

Les consignes quant à la forme figurent dans le guide pour l’examen final (ch. 3.1.4):

«L’auteur adopte une méthode de citation de son choix, qu’il désigne en annexe, conformément aux directives usuelles pour les textes scientifiques et l’utilise de façon uniforme.»

Si vous avez suivi un cours préparatoire, vous pouvez utiliser la méthode de citation de votre prestataire de formation.

.

En ce qui concerne la formulation non discriminatoire à l’égard des sexes., par ex. étoile de genre, il n’existe aucune réglementation de la part de la FPS ap et, partant, aucune prescription. Vous avez en principe carte blanche. Si vous souhaitez rédiger votre travail de projet en tenant compte des différences entre les sexes, nous vous recommandons le «Guide pour la formulation non sexiste» de la Chancellerie fédérale.

Le non-respect des prescriptions peut toujours donner lieu à une déduction de points. Il appartient aux expertes et experts aux examens de juger si l’ampleur d’un travail de projet est justifiée.

Non, les procès-verbaux d’entretien avec l’experte ou l’expert aux examens ne font pas partie de l’annexe du travail de projet.

Il n’y a aucune prescription sur le nombre minimal de pages. Toutefois, étant donné que l’on peut s’attendre à ce qu’une trentaine de pages remplissent les conditions requises pour le travail de projet, il est probable que 20 pages soient insuffisantes et que l’«optimum» se situe entre 25 et 30 pages.

Si le travail de projet pour l’examen féd. est établi sur la base du travail de projet issu de l’examen du module 3, il est important que la problématique soit nouvelle, que d’autres méthodes soient choisies et que des références correctes soient faites au travail de projet issu de l’examen du module 3. Par ailleurs, le travail de projet pour l'examen féd. devrait pouvoir se suffire à lui-même, c.-à-d. qu’une grosse partie du travail (p. ex. situation de départ ou analyse de la situation) ne doit pas se baser sur le travail de projet déjà réalisé.

Examen oral

La langue standard est prescrite pour les examens. Cela signifie qu'en Suisse alémanique, les examens oraux se déroulent en allemand standard et non en dialecte. Dans la partie italophone du pays et en Suisse romande, les examens se déroulent en italien ou en français, c'est-à-dire pas en dialecte (Règlement d'examen, ch. 4.12 ; Guide pour l'examen final, ch. 3.2.2).

L'entretien spécialisé dure 30 minutes. Le temps de préparation avant l'entretien spécialisé dure environ 10 minutes, pendant lesquelles le cas d'examen est choisi, des questions de compréhension sont posées et des notes peuvent être prises (Règlement d'examen, ch. 5.1.1 ; Guide pour l'examen final, ch. 4).

Répétition de l'examen

Conformément au règlement d’examen (ch. 6.5), un examen non réussi peut être repassé deux fois.

Seules les parties d’examen qui n’ont pas atteint au moins la note de 4 doivent être repassées. Si l’échec à I'examen tient à une note inférieure à 3,5 dans le travail de projet la répétition de I'examen porte sur I'ensemble de I‘épreuve 1.

Les frais pour les examens répétés sont les suivants :

  • Examen complet CHF 1800.-
  • Travail de projet avec présentation/questions techniques : CHF 1200.- (2/3 de la taxe d’examen)
  • Entretien spécialisé : CHF 600.- (1/3 de la taxe d’examen)

Les parties d’examen non réussies peuvent être repassées l’année suivante. L’inscription se fait à l’aide du formulaire d’inscription.

Brevets fédéraux

Un duplicata du brevet fédéral peut être commandé auprès du SEFRI, contre une participation aux frais de 50 CHF.